Willkommen auf der Website der Gemeinde Vollèges



Sprungnavigation

Von hier aus können Sie direkt zu folgenden Bereichen springen:
Startseite Navigation Inhalt Suche Inhaltsverzeichnis Seite drucken PDF von aktueller Seite erzeugen

Historique de la commune de Vollèges


  • Des trouvailles faites nous laissent supposer que Vollèges existait déjà dans la préhistoire.
Une hache en pierre polie a été découverte au Col du Tronc. On a également trouvé dans les vignes de Plachouet, situées au départ de la route de Vens, des tombes renfermant des objets de l'âge du bronze. Autres trouvailles au Levron: un trésor de monnaies sous l'église actuelle et de nombreuses tombes gallo-romaines.
Le défilé des Trappistes, très peu engageant à l'époque, interdisait le passage aux voyageurs venant du Col du Mont-Joux ou du Col de Fenêtre. Ceux qui se rendaient dans la plaine du Rhône, à Martigny ou à Saxon, préféraient les passages des Cols du Tronc et du Lein, plus sûrs et plus courts.
On peut dès lors croire qu'avant l'arrivée des Helvètes dans notre pays, des échanges importants s'effectuaient du nord au sud, en passant inévitablement par le Levron et Vollèges.  Les pierres à écuelles ou "pierres à cupules" que l'on peut encore voir au Col du Lein l'attestent.
A une altitude plus basse, le Col des Planches, reliant Sembrancher à Martigny via les villages de Vens et de Chemin-Dessus, répondait aux mêmes usages.

C'est en 1150 que l'on fait état pour la première fois d'un document faisant mention de Vollèges, sous le nom de Villegio venu du latin "Villaticum" (=village). Cette dénomination se transforma successivement en Vullegio, Willegio, Vilueio, Vilogio, Villogio, Vologium, Vilagio, Vileogio, Veluegi, Villugio, Wollegii, Vuliesso, Wullegii, Vullegii, Vuège, Wulegii, Vollegii, Vollegiz, Vollège, pour prendre définitivement le nom de Vollèges à la fin du 17ème siècle.

Photo d\'une pierre à Cupule au col du lin
Les pierres à cupules sont des rochers sur lesquels ont été creusées des cavités;Leur signification est encore matière de discussion aujourd'hui. L’usage rituel de la pierre qui semble être à leur origine n’est par ailleurs pas limité au Valais ou à l’arc alpin. De tels vestiges existent en de nombreux autres endroits sur la planète. Les différentes explications proposées tentent de les relier à des activités ludiques, au travail, à la religion, au marquage d’un territoire, à l’orientation ou encore à la science. Plus ou moins subjectives, ces interprétations dépendent beaucoup de la fantaisie de chacun. Vous pouvez vous aussi donner libre cours à votre imagination devant ces mystérieuses pierres.